ACTION AUPRES DES CANDIDATS AUX LEGISLATIVES SUR LES OGM ET L ENERGIE

LETTRES A ENVOYER AUX CANDIDATS

lundi 28 mai 2007

pour les OGM :une lettre d’interpellation

pour l’énergie : un questionnaire

1 Action OGM : une lettre d’interpellation

Madame, Monsieur,

Je vous informe que l’Allemagne vient de décider un moratoire sur le maïs
génétiquement modifié MON 810 de MONSANTO.
Le gouvernement allemand a en effet suspendu par un décret du 27 avril
la commercialisation de semences de ce maïs , le seul OGM autorisé à la
culture en Europe et qui pourrait être cultivé en France sur 30.000 ha en 2007
selon les semenciers.
L’Allemagne a pris cette décision sur le fondement de « la clause de sauvegarde »
prévue à l’article 23 de la Directive européenne 2001/18, qui permet à un
gouvernement d’interdire un OGM si des études scientifiques parues depuis
l’autorisation de l’OGM indiquent qu’il existe des risques pour la santé et
l’environnement. Le gouvernement allemand estime que, depuis l’autorisation
donnée en 1998 au maïs OGM MON810, de nouvelles études montrent son
impact sur les organismes non ciblés (papillons, insectes prédateurs...) et
sur les sols.
C’est le 4ème pays de l’Union Européenne à décider un tel moratoire,
après l’Autriche, la Grèce et la Hongrie.
Je vous demande donc de vous engager à intervenir auprès de M. le Président
de la République pour qu’il fasse abroger les décrets d’application de la directive
européenne 2001/18 signés par le gouvernement de M. de Villepin en mars 2007.
Je vous demande également de soutenir à l’Assemblée Nationale la proposition
d’un moratoire sur ce maïs.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur , l’assurance de ma considération distinguée.


2 Action Energie :un questionnaire ci dessous sur le thème de l’énergie ( transports, EPR, énergies renouvelables...) :

Madame, Monsieur,

Le réchauffement climatique est une des préoccupations majeures des français,
relayée par l’ensemble de la communauté scientifique et par des personnalités
médiatiques qui en assurent la diffusion .
Le rapport Stern, publié récemment en Grande-Bretagne, chiffre à 5500 milliards
d’euros les conséquences de ce réchauffement si rien n’est fait pour le ralentir,
soit l’équivalent des pertes subies pendant la grande crise de 1929 .
Pour la première fois dans l’histoire industrielle, l’augmentation des consommations
d’énergie fossile est supérieure au rythme de découverte de nouvelles réserves .
Le moindre incident technique ou diplomatique entraîne un climat de tension
qui provoque l’envolée des prix du brut et de l’ensemble des matières premières .
L’énergie devient un produit cher et sa rareté un facteur déclenchant de futures crises .
Le monde politique est en retard par rapport à cette évolution. Les effets d’annonce
ne trompent plus personnes et les électeurs attendent des candidats des objectifs et
des propositions concrètes en matière d’environnement et de politique énergétique .

Ce questionnaire est diffusé aux candidats pour nous permettre de connaître
vos prises de position sur ces problèmes majeurs que notre société est appelée
à résoudre. Les résultats seront publiés et commentés sur notre site et diffusés
à tous nos adhérents .

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

- Etes-vous d’accord sur ce diagnostic des conséquences de l’évolution du climat ?
- Quelles seraient, pour vous, les actions prioritaires à engager ?
- Les économies d’énergie sont-elles d’après vous, à imposer ou simplement à encourager ?
- Si vous les imposez , quelles mesures prioritaires prendriez-vous et pour les appliquer dans
quels secteurs ? (transports , habitat , industries ... ) .
- Pensez-vous que la fiscalité doive être un outil important de lutte contre
le réchauffement climatique ?
- Seriez-vous favorable à une hausse planifiée de la fiscalité appliquée
aux énergies fossiles. De combien, en terme annuel ?
- Comment adapter cette fiscalité aux ressources des différentes catégories sociales ?
- Etes-vous prêt à taxer lourdement les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre ?
- Que pensez -vous du système des bons d’émission de CO2 ?
- Comment comptez - vous appliquer le principe de ‘’ Pollueur/Payeur ‘’ ?
- Quelles dispositions prendriez - vous pour aider les pays émergents
à se développer de manière durable en évitant les erreurs commises
par les pays industrialisés en matière d’utilisation d’énergie bon marché . ?

POLITIQUE ENERGETIQUE

- Les énergies renouvelables sont-elles , d’après vous, des voies suffisantes
de substitution aux énergies fossiles ? Quelles énergies renouvelables ?
Sinon quelles orientations préconisez-vous ?
- Seriez-vous d’accord pour mettre en place un secteur public de développement
des énergies renouvelables ?
- Etes-vous favorable à un réseau de petites unités de production ,proches des lieux
de consommations ?
- La co-génération et l’utilisation de l’énergie Basse Température vous paraissent-elles
une voie prioritaire de développement ?

- Faut-il maintenir le lancement de l’EPR ? Ou êtes-vous plutôt favorable à une accélération
des recherches sur les réacteurs de quatrième génération ?
- Etes- vous d’accord sur le principe d’enfouissement des déchets radioactifs ?
avec quelles conditions de sécurité ?

- Les priorités données jusqu’à présent aux transports routiers doivent-elle être maintenues ?
- Faut-il instaurer un moratoire sur tout nouveau projet routier ?
- Seriez vous d’accord pour augmenter massivement les investissements dans le chemin `
de fer, la voie d’eau ?

- Le transport aérien est un gros émetteur de CO2 . Etes- vous favorable à la taxation
du kérosène ,au même titre que les autres combustibles fossiles ?

- A votre avis , la dispersion actuelle de l’habitat peut-elle être remise en cause
en faveur d’un tissu urbain plus dense qui favorise l’utilisation des transports en commun ?

- Etes -vous prêt à interdire la circulation automobile dans les centres villes ?
- D’après vous, peut-on remettre en cause l’organisation de la production industrielle
et agricole basée sur les transports routiers bon marché ,au profit d’une relocalisation
diminuant l’impact sur l’environnement ?
Faut-il :
- Imposer des normes drastiques en matière d’isolation des bâtiments ,
neufs et aussi anciens, pour atteindre l’objectif de consommation d’énergie
de 50 kwh/m2/an ? ( moyenne actuelle : 200 kwh/m2/an ) ?
- Obliger les producteurs d’électro-ménager à ne produire que des appareils basse consommation ?
- Interdire aux constructeurs automobiles de fabriquer des véhicules de plus de 140 grammes
d’émission de CO2 au km ?

- La France s’est engagée à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.
Cet engagement doit-il d’après vous être maintenu ?

- Considérant l’importance des problèmes à résoudre en matière de politique énergétique ,
pensez-vous que la mise en place d’un Plan Energie au niveau européen pourrait être
un outil efficace de maîtrise des équilibres consommation/production ?"


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 374 / 503481

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site Environnement   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License