VIENT DE PARAITRE : L’AGCS. Quand les Etats abdiquent face aux multinationales par Raoul Marc Jennar et Laurence Kalatafidès

vendredi 8 juin 2007

122 pages. Editions Raisons d’Agir, 27, rue Jacob, 75006 Paris. 6 euros.

Engendrée sous la pression des milieux d’affaires, assemblée dans les couloirs de l’Organisation mondiale du commerce, une formidable machine à détruire les services publics mondiaux entre en action : l’Accord général sur le commerce des services, plus connu sous son sigle AGCS. Son objectif : libéraliser tous les services en supprimant un à un les obstacles au commerce.

L’AGCS autorisera par exemple une multinationale à poursuivre pour concurrence déloyale une commune qui subventionne sa cantine scolaire.
Chercheurs indépendants, Raoul Marc Jennar et Laurence Kalatafidès expliquent les origines, et les conséquences de cet accord. Sa mise en œuvre faisant l’objet de négociations successives, l’AGCS menace à terme l’enseignement, la santé, la culture et l’accès à l’eau potable.

Comprendre le fonctionnement de cette canonnière libérale conçue hors de tout contrôle démocratique, c’est se donner les moyens de l’enrayer.


Raoul Marc JENNAR vient également de publier Menaces sur la civilisation du vin, une analyse des propositions de la Commission européenne qui veut libéraliser totalement le marché du vin en remettant en cause la nature même du vin. Aux Editions Aden, 44, rue Bréart, 1060 Bruxelles (distribué en France par Les Belles Lettres).76 pages, 8 euros.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 329 / 502149

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Des livres, des vidéos, des films...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License