Petit récapitulatif des mobilisations, au sein du comité local Attac Pays d’Aix pour faire connaître l’AGCS et alerter les élus.

lundi 20 octobre 2003

Rien de théorisé ou de planifié d¹avance. Les actions se sont enchaînées au fil des circonstances.

1- Rencontres et démarches auprès d’élus.

- juin 2002. Le comité local propose à ses militants et sympathisants d¹envoyer à leurs nouveaux députés ( Aix s¹étend sur deux circonscriptions) une lettre les alertant sur les risques que l¹AGCS fait peser sur le rôle des assemblées élues. Cette lettre destinée aux candidats députés avait été diffusée en mai 2002 par l¹ "Observatoire des transnationales". La députée-maire (UMP) d’Aix demande alors en juin, des éléments complémentaires sur cette question, ce qui lui est envoyé.
- septembre 2002. Lors de la foire aux associations, à laquelle Attac Pays d’Aix participe, contact est pris sur notre stand avec la députée-maire, et le sénateur, ancien maire (PS) d’Aix, qui nous invitent à venir leur exposer plus longuement les problèmes liés à l’AGCS. Nous y allons, à trois, avec une documentation, dont le texte de l’AGCS, l’article paru dans l’ "Ecologiste" en juin 2002 : "La démocratie sous la menace de l’OMC", et le livre de Susan George : "Remettre l’OMC à sa place" que nous leur offrons. Chaque fois nous insistons sur les deux points qui nos paraissent essentiels : menaces sur les Services Publics et atteinte aux prérogatives des élus. Le député (UMP) de l’autre circonscription d’Aix n’a jamais donné suite à nos demandes de rendez-vous.
- autre mobilisation à partir d’octobre 2002. Envoi de la pétition "Appel des parlementaires contre la libéralisation des Services Publics sous l’égide de l’OMC et pour la transparence et le contrôle démocratique sur les négociations". Certains militants du comité l’envoient personnellement à leur député, le CA du comité l’adresse aux deux députés au Parlement National, au sénateur et aux cinq députés au Parlement Européen originaires de la région PACA.
- en novembre 2002. Suite à la rencontre avec le sénateur, deux membres du CA sont reçus à Marseille par Madame Marie Arlette Carlotti, députée (PS) au Parlement Européen, et qui est aussi Conseillère Générale des Bouches du Rhône. Elle a déjà signé la pétition dès son lancement. Elle nous a paru être parmi toutes les personnes rencontrées, la seule élue déjà bien au courant de l’AGCS.
- en décembre 2002. La députée-maire d’Aix (14ème circonscription) signe la pétition que lui avaient envoyée deux militants.
- avril 2003. Rencontre sur le marché du Jas de Bouffan, où nous tenons un stand chaque samedi, du Conseiller Général (PS) du quartier qui demande qu’on vienne lui exposer le problème de l’AGCS, ce que font deux membres du CA.
- Sur ce même marché, rencontre du conseiller technique du groupe PS au Conseil Général à qui nous transmettons les documents envoyés par le groupe AGCS ( le kit de mobilisation) et les motions-types.
- D’autres rencontres et sensibilisations d’élus municipaux, départementaux ou régionaux (PC, PRG, PS, Verts), soit au gré des circonstances, soit grâce à des relations personnelles qu’ont certains membres du comité local, mobilisés sur la question.

2- Information sur l’AGCS à l’adresse du public depuis novembre 2002.
- Exposés-débats lors de nos réunions régulières. A partir de la documentation fournie par le réseau Attac, l’URFIG, les documents envoyés par certains parlementaires européens, et relayés par le groupe AGCS, et grâce avant tout au livre, aux conférences (Université d’Aix, Université de Marseille, Sainte Tulle et Université d’été) de Susan George.
Nous animons ainsi, en novembre 2002, une réunion sur l’AGCS dans un quartier périphérique d’Aix (au Jas de Bouffan), puis en février 2003 pour le comité Attac Sud Luberon à Pertuis. Avec ce groupe nous élaborons un diaporama qui servira aux interventions ultérieures. Le comité de Sud Luberon ira ensuite faire cette présentation à Bonnieux pour le comité d’Apt.
Deux membres du CA d’Aix participent à Paris le 05 avril 2003 à "la journée de formation de militants sur le dossier AGCS" et en mai 2003 animent une réunion publique à Aix-centre, à laquelle sont invités tous les élus, y compris le président du Conseil Régional, afin qu’ils participent au débat et que soient annoncées d’éventuelles prises de position réalisées ou prévues sur l’AGCS.
Au cours de ce débat, deux élus municipaux et régionaux (PRG et PS) nous annoncent que leurs groupes ont l’intention de déposer des motions contre l’AGCS dans leurs assemblées respectives.
- A la demande de groupes, deux ou trois militants vont présenter l’AGCS
. dans un centre social à l’intention du personnel
. pour le groupe des jeunes socialistes d’Aix
. pour le groupe des Verts d’Aix
. puis à la faculté des sciences de Saint Jérôme à Marseille en juillet 2003.

- Entre temps, un groupe de travail sur l’AGCS s’est créé au sein du comité local, et les tracts "Alerte Rouge : Menace sur tous les services" sont distribués le samedi sur les stands que nous tenons sur les marchés.
- Lors de la fête annuelle d’Attac-13 à Gardanne en juin 2003, tenue d’un stand sur l’AGCS et ses dangers. FR3 enregistre et diffuse le soir une séquence d’explication d’un article de l’AGCS. La motion du Conseil Général est affichée.
- Projection du film "Le bien commun" et débat, en mai 2003 au Jas de Bouffan et en juillet 2003 à la faculté des lettres d’Aix.
- Animation de deux réunions-débats, sur les services publics en janvier 2003 au Jas de Bouffan et avril à Aix-centre.

3- Résultats.
- Cinq motions concernant l’AGCS ont été présentées dans les assemblées territoriales et quatre ont été votées :
. celle du Conseil Général des Bouches du Rhône le 06 juin 2003 déclarant les Bouches du Rhône "zone non AGCS"
. celle de la Communauté du Pays d’Aix le 25 juillet 2003, et celle de la commune d’Aix le 28 juillet 2003. Ces deux dernières sont identiques,
.
celle de la commune de Ventabren le 24 septembre 2003.
Le texte de ces quatre motions figure en annexe.
. quant à la motion du Conseil Régional, motion déclarant la Région PACA "zone non AGCS", elle a été refusée le 03 juillet 2003, l’UMP et l’Extrême Droite ayant voté contre.
- Tout ceci est le résultat d’un faisceau d’actions, dont certaines ne sont probablement pas seulement dues à Attac.
- Tout au cours de cette mobilisation, il nous est apparu particulièrement important pour les militants appelés à rencontrer les élus, de connaître le mieux possible le sujet, surtout dans le cas où les interlocuteurs ne nous accordent que très peu de temps (il faut alors savoir aller à l’essentiel), et dans le cas où nous nous heurtons à des objections (il faut savoir y répondre).
- Il faut aussi souligner l’importance du contact direct et individuel avec les élus que l’on cherche à sensibiliser aux dangers de l’AGCS. Il s’agit de les convaincre et non de montrer leur ignorance sur le sujet et de leur faire perdre la face devant un auditoire.
- En ce qui concerne les médias, nous avons seulement consacré un moment d’un après-midi à répondre aux questions d’une journaliste de "La Marseillaise", qui avait souhaité nous rencontrer plus à titre d’information que pour faire un article.
4- Perspectives.
Depuis le vote des motions de la municipalité et de la Communauté de Communes du Pays d’Aix,
- action en directions des communes de la Communauté du Pays d’Aix pour qu’elles votent elles-mêmes des motions
- proposition par un membre "Vert" de l’opposition municipale à Aix de faire une formation sur l’AGCS aux élus de cette Communauté afin de les encourager à faire voter une motion dans leur commune
- proposition qu’Attac soit invité aux commissions qui touchent à l’exercice des services publics, ce qui nécessite réflexion et débat au sein de notre groupe de travail et du CA d’Attac Pays d’Aix
- proposition par un membre PRG de l’opposition municipale à Aix et membre d’Attac de venir nous expliquer le fonctionnement d’une municipalité, en particulier dans le domaine des services publics.

Octobre 2003
Michelle Fourny et Anne Marie Alary


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1616 / 506420

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ARCHIVES  Suivre la vie du site Groupes thématiques  Suivre la vie du site Archives des groupes thématiques  Suivre la vie du site OMC, AGCS, Service public   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License