Accueil > Dossiers > Ecologie et société > Ecologie et société

Ecologie et société

Articles de cette rubrique


Pourquoi il faut soutenir à fond la grève et les marches pour le climat des 15 et 16 mars et en faire des événements marquants parJean Gadrey 08/03/2019 dans son blog dans Alternatives Economiques (Ecologie et société)

lundi 11 mars 2019

Pourquoi ? C’est simple :

1) parce que sans une mobilisation massive de la société civile à cette occasion (et par la suite, pour maintenir la pression), on peut être certain que les décennies à venir seront dramatiques pour l’humanité, et en premier lieu pour les jeunes d’aujourd’hui ;

2) parce que sans cela, on peut être tout aussi certain que les « décideurs » politiques et économiques actuels, soumis dans leur immense majorité aux lobbies d’affaires, se contenteront de « blabla » vert et de mesures molles au lieu d’engager la franche rupture « systémique » seule capable d’éloigner ou de freiner l’effondrement écologique et humain qui a commencé.



Alors on change ! - Clip officiel de HK (Ecologie et société)

vendredi 22 février 2019


L’épargne populaire ne doit plus réchauffer le climat, affirment des députés 20 février 2019 / Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre) (Ecologie et société)

mercredi 20 février 2019

Une proposition de loi est discutée aujourd’hui par une commission parlementaire. L’objectif : faire en sorte que les dizaines de milliards d’euros d’épargne populaire ne servent plus à financer les énergies fossiles.
Actualisation, le mercredi 20 février 2019 en début d’après-midi - La proposition de loi « en faveur de la transparence sur l’utilisation de l’épargne populaire en matière énergétique » a été rejetée dans son entièreté par les députés siégeant à la Commission des finances. Elle sera toutefois présentée dans sa version initiale à l’Assemblée nationale, le 7 mars prochain.
Article initialement publié, le mercredi 20 février 2019 au matin



Les jeunes Français lancent des « grèves scolaires » pour l’environnement Par Audrey Garric publié le 09 février 2019 dans le Monde (Ecologie et société)

lundi 11 février 2019

Les étudiants parisiens mèneront des actions de désobéissance civile chaque vendredi à partir du 15 février. Ailleurs en France, un mouvement plus large se structure.
Ils ont décidé de sauver leur futur, celui qui « se dérobe sous [leurs] yeux ». Vendredi 8 février au soir, une clameur émane d’un amphithéâtre plein à craquer sur le campus de Jussieu à Paris. Plus de 300 jeunes, en majorité des étudiants de la capitale, viennent de voter, en assemblée générale, le lancement d’un mouvement de « grèves scolaires » pour l’environnement en France.

Ils rallient ainsi la mobilisation des étudiants et des lycéens qui essaime depuis plusieurs mois partout dans le monde



A Bruxelles, « pourquoi aller à l’école si on n’a pas de futur ? » Par Nelly Didelot, envoyée spéciale à Bruxelles. — 31 janvier 2019 à 20:36 LIBERATION (Ecologie et société)

vendredi 1er février 2019

Depuis trois semaines, des dizaines de milliers de collégiens et de lycéens belges manifestent pour le climat. En organisant la grève des cours, ils espèrent se faire entendre par les autorités en vue des élections fédérales et européennes.



Chère essence par Jean-Marie Harribey dans son blog sur Alternatives économiques 15/11/2018 (Ecologie et société)

vendredi 16 novembre 2018

Chère essence…,

J’ai longtemps hésité à m’adresser à toi pour te faire part de mon embarras, de mon inquiétude, et aussi, je te l’avoue, de mon malaise devant l’agitation et la colère qui sourdent dans la société à ton sujet. Si je m’y résous aujourd’hui, c’est parce que la lettre que j’avais écrite à ton père, le pétrole[1], il y a juste dix ans, et dont je te joins une copie, est restée lettre morte. Il est vrai que je l’avais lancée à la mer dans un baril vide à la dérive, espérant qu’elle finirait bien par échouer aux pieds de quelque gouvernant plus éclairé que la moyenne, par exemple par cette fée nucléaire, ta concurrente mais, nous dit-on, ô combien salutaire.

Las ! Il ne se passa rien. Depuis ce moment, dix nouvelles COP se sont succédé, avec, parmi elles, un tapage aussi tonitruant que sans lendemain lors de la vingt-et-unième



Tibune dans Libération : La taxation des carburants renforce l’injustice fiscal par Jean Gadrey, Dominique Plihon et Aurélie Trouvé, économistes et membres d’Attac France — 15 novembre 2018 (Ecologie et société)

vendredi 16 novembre 2018

Au-delà du 17 novembre, il faut sortir de l’alternative réductrice de « taxer ou pas ». D’autres pistes restent à explorer sur la mobilité des personnes.

On n’évitera pas une catastrophe climatique dont les premiers effets sont de plus en plus visibles sans réduire très fortement le recours aux énergies fossiles dans leurs principaux domaines d’utilisation,



La hausse des prix des carburants est injuste et inefficace en l’absence d’une véritable transition écologique et sociale |mardi 13 novembre 2018|, par Attac France (Ecologie et société)

mardi 13 novembre 2018

Attac considère que l’urgence climatique implique une politique radicale pour assurer la transition écologique et réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les objectifs de l’accord de Paris sur le climat. Elle considère aussi que l’accroissement sans fin des inégalités sociales impose une politique volontariste pour l’égalité.
Mais le président Macron ne fait ni l’une, ni l’autre.



Lordon, Casaux, Ziegler, etc. : faut-il être anticapitaliste pour « sauver la planète » ? par Jean Gadrey dals le blog de Jean Gadrey dans Alternatives économiques 16/10/2018 (Ecologie et société)

mardi 13 novembre 2018

Frédéric Lordon vient de poster sur son blog un texte qui condamne « sans appel » divers appels qui ont circulé récemment, en particulier sur le climat. Ce texte s’intitule « Appels sans suite ». En voici trois courts passages pour ceux et celles qui ne l’auraient pas lu (mais ils ou elles devraient le faire) :



Urgence climatique : quels défis relever pour passer à la vitesse supérieure ? 15 oct. 2018 Par Maxime Combes Blog : Sortons de l’âge des fossiles ! (Ecologie et société)

mercredi 24 octobre 2018

Sidérant. Il est proprement sidérant de voir avec quel désintérêt Emmanuel Macron et son gouvernement ont accueilli le récent rapport publié par le GIEC pour contenir le réchauffement à 1,5°C. Alors que les marches pour le climat ont été un succès, plusieurs défis vont devoir être relevés pour obtenir les décisions visionnaires et courageuses qui ne viennent pas et dont nous avons besoin.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 495544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Ecologie et société   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License