Accueil > Dossiers > Autres... > Autres...

Autres...

Cette rubrique contient des dossiers et des diaporamas dont les thèmes ne concernent pas directement les autres thèmes de la rubrique générale dossier.

Articles de cette rubrique


"Sachez, Monsieur le Président, que nous ne laisserons plus nous voler notre vie..." : Annie Ernaux dans l’émission de France Inter "Lettres d’interieur" du lundi 30 mars 2020 par Augustin Trapenard (Autres...)

lundi 30 mars 2020

L’émission est à réécouter sur France Inter ICI

Annie Ernaux est écrivain. Elle vit à Cergy, en région parisienne. Son oeuvre oscille entre l’autobiographie et la sociologie, l’intime et le collectif. Dans cette lettre adressée à Emmanuel Macron, elle interroge la rhétorique martiale du Président.
"Cergy, le 30 mars 2020
Monsieur le Président,

« Je vous fais une lettre/ Que vous lirez peut-être/ Si vous avez le temps ». À vous qui êtes féru de littérature, cette entrée en matière évoque sans doute quelque chose. C’est le début de la chanson de Boris Vian Le déserteur, écrite en 1954, entre la guerre d’Indochine et celle d’Algérie. Aujourd’hui, quoique vous le proclamiez, nous ne sommes pas en guerre, l’ennemi ici n’est pas humain, pas notre semblable, il n’a ni pensée ni volonté de nuire, ignore les frontières et les différences sociales, se reproduit à l’aveugle en sautant d’un individu à un autre. Les armes, puisque vous tenez à ce lexique guerrier, ce sont les lits d’hôpital, les respirateurs, les masques et les tests, c’est le nombre de médecins, de scientifiques, de soignants...



« Les connards qui nous gouvernent » par Frédéric Lordon, 19 mars 2020 Le Monde diplomatique (Autres...)

dimanche 22 mars 2020 par Jocelyne

Bien sûr ça n’est pas moi qui le dis — ça non. C’est Claude Askolovitch. Plus exactement, Claude Askolovitch rapporte les propos d’un « ami pneumologue ». En même temps, on sent qu’il les endosse un peu. Ça n’est pas exactement lui qui le dit mais un peu comme si quand même. En tout cas, tous les papiers de la respectabilité sont dûment tamponnés : un journaliste de France Inter et d’Arte, on pourra difficilement plus en règle. Et donc tout d’un coup, sans crier gare, le voilà qui parle, ou laisse parler, de nos gouvernants comme de « connards »



« Rester confiné chez soi, sur son canapé, n’a strictement rien à voir avec une période de guerre » par Maxime Combes 18 mars 2020 dans Basta (Autres...)

mercredi 18 mars 2020

Les mots ont un sens. « La pandémie à laquelle nous sommes confrontés exigent des mesures plutôt opposées à un temps de guerre » explique l’économiste et chroniqueur de Basta ! Maxime Combes dans cette tribune.

Non, nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en pandémie

« Nous sommes en guerre ». A six reprises, lors de son allocution, Emmanuel Macron a utilisé la même expression, en essayant de prendre un ton martial. L’anaphore voulait marquer les esprits et provoquer un effet de sidération. Avec deux objectifs sous-jacents. L’un sanitaire : s’assurer que les mesures de confinement – mot non prononcé par le président de la République – soient désormais appliquées. L’autre politique : tenter d’instaurer une forme d’union nationale derrière le chef de l’Etat. Le tout également pour faire oublier les mesures contradictoires et les hésitations coupables de ces derniers jours.

Pourtant les mots ont un sens. Et c’est non, mille fois non : nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en pandémie. C’est suffisant, et totalement différent.



Face au coronavirus, les femmes davantage en première ligne que les hommes par Rachel Knaebel 16 mars 2020 dans BASTA ! (Autres...)

mardi 17 mars 2020 par Jocelyne

La revue médicale The Lancet appelle les gouvernements à prendre en compte les conséquences particulières du coronavirus sur les femmes.

Les hommes auraient plus de risques que les femmes de mourir du Covid-19, selon les données encore parcellaires à disposition [1]. Mais ce sont les femmes qui sont en première ligne pour affronter l’épidémie. Elles composent l’essentiel des personnels soignants, au contact direct des malades, et courent donc davantage le risque d’être infectées.



Un monde instable et imprévisible à l’heure du coronavirus mercredi 11 mars 2020, par Christophe Aguiton (Autres...)

jeudi 12 mars 2020

Jamais, depuis 1945, le monde n’avait connu une situation aussi chaotique et instable dans un enchevêtrement de crises aussi diverses que majeures : climat et environnement, migrations, guerres et tensions géopolitiques, montée des autoritarismes, ralentissement du commerce mondial, soulèvements populaires sur tous les continents, endettements et marchés financiers hors contrôle, et enfin la crise sanitaire du coronavirus...
Si ces crises sont interdépendantes – comment penser les questions migratoires sans penser au climat, aux conflits et aux guerres – il nous faut choisir un angle et, aujourd’hui, l’épidémie du coronavirus est un bon indicateur des fragilités de la situation internationale et des tendances potentielles qu’elle révèle.



Le gouvernement chilien veut mettre en ordre sa maison avant l’arrivée de Trump jeudi 31 octobre 2019, par Luciana Ghiotto* (Autres...)

mardi 5 novembre 2019

Les événements qui ont eu lieu au Chili au cours des trois derniers jours ont provoqué une surprise, tant dans le pays que dans la région. La manifestation nationale n’a pas de leaders évidents, ni de délégués, ni de porte-parole. Du point de vue du gouvernement, une manifestation qui ne peut être contrôlée est plus dangereuse qu’une grève générale ou une mobilisation organisée par des organisations sociales reconnues. Ici, pas de tête, mais un mécontentement pur.

Article initialement publié en Espagnol.
*Par Luciana Ghiotto – Chercheuse au CONICET/Argentine, Universidad Nacional de San Martín (UNSAM). Coordinatrice de la Plateforme Amérique Latine mejor sin TLC. Collaboratrice de Transnational Institute (TNI)



Équateur : Victoire historique des mouvements indigènes et populaires mercredi 23 octobre 2019, par Miriam Lang (Autres...)

samedi 2 novembre 2019

Le mouvement indien de l’Équateur a contraint le gouvernement de Lenín Moreno à retirer un décret d’ajustement structurel imposé par le Fonds Monétaire International comme condition préalable à un crédit. Le programme d’ajustement avait principalement consisté en la libéralisation des prix des carburants, jusqu’alors subventionnés, ainsi que le retrait de plusieurs droits sociaux des travailleurs.



Crises sociales, crises démocratiques, crise du néolibéralisme 21 octobre 2019 Par Romaric Godin dans Médiapart (Autres...)

mercredi 30 octobre 2019

Les tensions sociales dans le monde ont un point commun : le rejet des inégalités et de la perte de contrôle démocratique. Le moteur de la contestation pourrait bien être la perte de pertinence face aux défis actuels du néolibéralisme, qui aggrave sa propre crise et ouvre la porte à l’affrontement.

Les militaires dans les rues de Santiago du Chili, la place Urquinaona de Barcelone en flammes, des barricades qui hérissent les rues de Beyrouth… Pendant que la France politique et médiatique se passionne pour un voile, le monde semble s’embraser.



Mythologie de la classe moyenne par Jean-Marie Harribey dans Politis Publié le 23 janvier 2019 (Autres...)

vendredi 1er février 2019

En réalité, près des deux tiers de la population active forment les classes populaires.

On ne peut savoir encore sur quoi débouchera le mouvement des gilets jaunes. Mais, outre qu’il a fait éclater l’imposture macronienne, il a mis en pièces une approche sociologique rabâchée ad nauseam depuis un demi-siècle. Elle tenait pour vérité l’idée que les classes sociales et leur lutte avaient sinon disparu, du moins s’étaient diluées dans un grand ensemble appelé classe(s) moyenne(s), dont on ne savait jamais s’il fallait en parler au singulier ou au pluriel.



Désenfumage intensif après l’intervention télé de Macron par Frédéric Lordon (Autres...)

samedi 15 décembre 2018

Si Macron a supprimé l’ISF c’était, selon lui, pour favoriser l’investissement. Évidemment ça ne marche pas comme ça - et même, ça ne marche pas tout court… Opération désenfumage par Frédéric Lordon



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 532698

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License