Accueil > Dossiers > Autres... > Autres...

Autres...

Cette rubrique contient des dossiers et des diaporamas dont les thèmes ne concernent pas directement les autres thèmes de la rubrique générale dossier.

Articles de cette rubrique


EDITORIAL : "Ce n’est qu’un combat, continuons le début" par Bernard Lagune (Archives éditoriaux)

samedi 4 septembre 2004 par Bernard LAGUNE

Le 9 septembre va se tenir au
Ligourès la réunion de rentrée
d’Attac Pays d’Aix. Elle va être
consacrée à un état des lieux et à une
réflexion sur les formes de résistance à
organiser face à la déferlante ultralibérale
mise en œuvre par le couple
gouvernement-Medef.
Pendant l’été le gouvernement et le
Medef ont croqué à belles dents dans le “
gâteau social ” : assurance-maladie,
décentralisation, chantage aux
délocalisations, remise en cause des 35
heures, etc. Mais l’ogre Medef est
insatiable. Ce qu’il vise c’est la
suppression du code du travail et la
privatisation de la protection sociale. M.
Seillière « plaide pour une
“ individualisation ” des solutions dans
les entreprises, au besoin sans les
syndicats, vantant “ la microdécision ”
et la “ micronégociation ” »( Le monde
du 29-30 août). Foin des conventions
collectives et de la loi, transformons tous
les salariés en entrepreneurs individuels !
Que vive le capitalisme sauvage !



Pour une Europe sociale,politique, écologique, culturelle...et solidaire (Archives éditoriaux)

Par Bernard Lagune
lundi 12 juillet 2004 par Bernard LAGUNE

Après les élections du 13 juin la crise
de légitimité de la construction
européenne est désormais
flagrante. La majorité parlementaire et les
partis candidats à l’alternance ont
escamoté le débat sur la « constitution » et
n’ont pas soufflé mot des politiques
libérales que le traité grave dans le marbre.
Le mode de scrutin antidémocratique a eu
pour résultat de laminer ou de supprimer la
représentation des petites formations. La
machine politico-médiatique se met en
marche pour signifier aux citoyens que
l’approbation de la « constitution » est
incontournable, soit parce qu’en rester au
traité de Nice serait une catastrophe, soit
pour minimiser les enjeux de cette
approbation.



Un autre monde est possible...si l’Europe gagne la guerre interne à l’occident (Archives éditoriaux)

lundi 3 mai 2004 par Bernard LAGUNE

C’est le titre de l’un des chapitres
de l’ouvrage de Susan George,
Un autre monde est possible
si.... Il s’agit de savoir si « le modèle
social européen » va évoluer vers plus de
libéralisme et de dérégulation ou vers
l’élargissement des droits sociaux, de la
solidarité, des services publics et de la
protection sociale à l’ensemble des pays
européens.
Malheureusement la période que nous
vivons, voit se mettre en place ou se
décider un ensemble de mesures qui
convergent vers l’ultralibéralisme et
dessinent l’avenir de quelques
générations de « citoyens » européens,
en général, et français en particulier



Résister pour une autre politique (Archives éditoriaux)

vendredi 23 avril 2004 par Bernard LAGUNE

Le débat organisé à l’occasion de notre assemblée générale, le 12 février, a permis une réflexion introduite par Gus Massiah, vice-président d’Attac France. L’originalité d’Attac c’est d’abord sa construction pluraliste autour de personnes morales (associations, journaux, syndicats) et l’irruption non prévue de comités locaux. C’est ensuite l’articulation de quatre niveaux géographiques : mondial, continental (Europe, Amérique, Afrique, ...), national et local.
Face à un capitalisme en crise et à une mondialisation insupportable, comprendre le monde pour le transformer, créer des convergences entre différents acteurs sociaux agissant jusque-là de manière isolée, (écologistes, consommateurs, syndicats, défenseurs des droits de l’homme et des droits des peuples, association d’entraide, paysans...) telle est la tâche difficile (mais avec des avancées et des luttes parfois victorieuses) que se donne le mouvement altermondialiste, notamment par l’organisation des forums sociaux...



L’avenir radieux d’Attac (Archives éditoriaux)

jeudi 22 mars 2001 par Bernard LAGUNE

Le 9 décembre, Attac aura élu un nouveau conseil d’administration
qui aura pour première tâche, non pas de proclamer abstraitement
l’avènement d’une nouvelle ère démocratique pour l’association,
mais de mettre en place des pratiques permettant de restaurer
progressivement la coopération et la complémentarité de ses
différentes composantes : élus, membres fondateurs, comités locaux,
conseil scientifique. Ce n’est pas un pari gagné d’avance, d’une part
parce que si la fraude électorale lors de l’élection de juin est
maintenant prouvée matériellement, les fraudeurs ne sont pas identifiés
et certains d’entre eux pourraient se retrouver dans le nouveau CA,
d’autre part parce que les réformes de statut souhaitées par une forte
majorité del’association pourraient ne pas aboutir faute de quorum
(nous appelons les adhérents qui ne l’ont pas fait à participer au vote).
Il sera donc nécessairement long d’établir un nouveau consensus, portant
à la fois sur les " nouveaux fondamentaux d’Attac " et sur ses principes
de fonctionnement.



16 mars 2006 Information : le site était en panne depuis un mois et demi. Il re-fonctionne depuis aujourd’hui ! Nous commençons la mise à jour. Bonne lecture ! (Archives éditoriaux)

samedi 11 février 2006 par Bernard LAGUNE

EDITORIAL : “ATTAC PAYS D’AIX 2006 A L’ASSAUT DU LIBERALISME”
En guise de vœux commençons par
une belle envolée lyrique ! Mais ne
tardons pas à nous recentrer sur la
réalité. CNE (contrat de nouvelle
embauche), CPE (contrat de première
embauche), remise en cause de l’obligation
pour les communes de plus de 3500
habitants de disposer d’un parc de 20 %
de logement locatifs sociaux : le modèle
de « refondation sociale » français avance
à pas de géants. Dicté par le MEDEF, il a
reçu sa consécration avec la nomination
de M. Sellières à la tête de l’UNICE,
l’organisme patronal européen.
Avec un gouvernement aux ordres, le
maintien d’un taux de chômage élevé
(9 à 10%) permettant de baisser les
salaires et d’accroître la précarité,



300 organisations blâment le gouvernement Macron et appellent à un changement radical de sa politique migratoire par Collectif 15 juin 2017 (Autres...)

samedi 17 juin 2017

C’est un véritable coup de gueule que poussent près de 300 organisations et collectifs de la société civile, et non des moindres. Amnesty, Emmaüs, la Ligue des droits de l’Homme, Médecins du monde, le Secours catholique, des collectifs locaux de La Chapelle (Paris) ou de la vallée de La Roya (Alpes-Maritimes), des syndicats (FSU, Solidaires)... critiquent la répression policière et les entraves préfectorales qui se multiplient contre les migrants et les Français qui leur apportent de l’aide. « Face à ce qui constitue un véritable "état d’urgence", nous appelons les responsables politiques et administratifs à poser les vraies questions : notre conception de la justice admet-elle que des militants de solidarité soient harcelés, et jugés comme délinquants, ou que des distributions alimentaires soient interdites par arrêté municipal ? », interpellent-elles. Voici leur appel.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 507899

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Autres...   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License