Accueil > Dossiers > Paix dans le Monde > Paix dans le Monde

Paix dans le Monde

Articles de cette rubrique


« Non à l’OTAN, non à la guerre » les 24 & 25 mai 2017 à Bruxelles par le Collectif « Non à l’OTAN, non à la Guerre »* (Paix dans le Monde)

jeudi 25 mai 2017

Les 25 et 26 mai 2017, un sommet de l’OTAN se tiendra à Bruxelles pour l’inauguration de son nouveau siège. Ce sera la première visite en Europe de Donald Trump depuis son élection.

Un collectif international regroupant plus de 500 organisations venant de plus de 50 pays (chiffres provisoires, en augmentation continue) organisera à cette occasion :

Le 24 mai : une grande manifestation dans Bruxelles pour la « bienvenue » à M. Trump et pour demander la dissolution de l’OTAN. Le 25 mai, un contre-sommet dans des locaux dans le centre de Bruxelles avec débats, ateliers, projection de vidéos, témoignages, etc.

Nous devons exiger :

que la France sorte complètement de l’OTAN, qui devra être dissoute ensuite, que l’OTAN cesse de nous désigner nos ennemis, que la France développe des relations « courtoises », sans vouloir les humilier, avec tous les pays, au-delà des désaccords qui pourraient exister (Russie et Chine par exemple) que la France participe à la Conférence des Nations Unies pour un traité d’interdiction des armes nucléaires en juin 2017 prochain, une véritable sécurité des peuples du monde entier, sans recours à un bouclier anti-missiles par essence agressif, par des partenariats mutuellement profitables, un arrêt de l’escalade des budgets d’armement, un traité sur le commerce des armes incluant un embargo dans les régions en guerre.



Communiqué d’Attac France du 13 août 2014 : Crimes de guerre à Gaza : les responsables israéliens doivent en répondre devant la CPI (Paix dans le Monde)

jeudi 14 août 2014

Depuis plus d’un mois, Gaza croule sous le déluge des bombes et sous les incursions terrestres de l’armée israélienne, qui ont tué 1900 Palestiniens.

La communauté internationale ne prend aucune mesure pour stopper cette agression et les crimes de guerre qu’elle occasionne. 85% des victimes et des blessés sont des civils, dont plus de 400 enfants.

Pendant ce temps, les roquettes du Hamas, supposées justifier l’opération israélienne, ont fait trois victimes civiles. C’est déjà trop, mais la disproportion est absurde et écrasante. Malgré ces crimes de guerre, la communauté internationale se contente de vagues appels au calme, organisant ainsi l’impunité de l’État d’Israël au mépris du droit international et du droit humanitaire.

Le peuple Palestinien exerce depuis 1948 son droit à la résistance pour se libérer de l’occupation illégale et du joug colonial. Attac lui exprime sa totale solidarité et soutient la plainte déposée par le ministre de la Justice du gouvernement d’union et par le procureur de la Bande de Gaza devant la Cour pénale internationale (CPI). Devant l’inaction internationale, il s’agit d’une des seules voies existant pour mettre en cause l’impunité des dirigeants israéliens et pour donner aux victimes accès à la justice.

Attac demande au gouvernement français de cesser de soutenir la politique israélienne et de prendre des initiatives internationales fortes pour obtenir :
- l’arrêt immédiat et définitif des bombardements et des incursions terrestres sur la Bande de Gaza
- une enquête internationale pour établir les responsabilités israéliennes dans les violations du droit international et humanitaire
- la fin du blocus illégal de la Bande de Gaza
- une force internationale sous l’égide de l’ONU pour protéger la population palestinienne de la Bande de Gaza et de la Cisjordanie
- la fin de la colonisation israélienne en Cisjordanie
- la reconnaissance effective du droit à l’autodétermination du peuple palestinien
- la fin de toute coopération militaire et des ventes d’armes à Israël
- la suspension, sans délai, de l’accord d’association entre l’Union Européenne et l’État d’Israël tant que cet État ne se conforme pas au droit international
- la convocation urgente d’une réunion des hautes parties contractantes à la Quatrième Convention de Genève
Attac appelle tous ses adhérents à renforcer la campagne internationale BDS (Boycott-désinvestissement-sanction) que mène la société civile internationale pour contraindre Israël à changer de politique.

Attac engage tous ses membres à signer la pétition adressée à la Procureure de la Cour pénale internationale : http://icc4israel.wesign.it/fr

Attac France
membre du collectif pour une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens
membre de la campagne BDS France



URGENT : Signez la pétition " Palestine : la prochaine nation du monde" (Paix dans le Monde)

mardi 26 juillet 2011

Chers amis,

<http://www.avaaz.org/fr/independenc...>

Les Palestiniens appellent le monde à reconnaître la Palestine comme Etat. Plus de 120 pays ont soutenu leur demande, mais les Etats-Unis et Israël s’y opposent et les principaux pays européens hésitent encore. Si nous parvenons à persuader la France et l’Europe de soutenir maintenant cette requête légitime et non-violente, leur décision pourrait marquer un tournant capital vers la paix. Cliquez ici pour signer la pétition urgente :

<http://www.avaaz.org/fr/independenc...>
Dans quatre jours, le Conseil de Sécurité de l’ONU se réunira, offrant au monde une chance de soutenir une nouvelle proposition qui pourrait mettre fin à des décennies d’échec des pourparlers de paix israélo-palestiniens : la reconnaissance de l’Etat palestinien par l’ONU.



Soutien aux inculpés : Communiqué du Collectif National pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens (Paix dans le Monde)

mercredi 13 octobre 2010

Attac France, membre du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, est signataire de l’appel BDS pour la liberté d’expression (http://www.urgence-gaza.net/index.php ) par la voix de ses deux co-présidents.

L’appel, lancé par Stéphane Hessel qu’un ancien commissaire de police a menacé de poursuivre, dénonce l’amalgame fait entre les actions non-violentes de militants pour le boycott de produits d’Israël et des propos "discriminatoires qui seraient prononcés à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de son origine ou de son appartenance à une nation".

Attac invite tous les membres de l’association à soutenir les camarades inculpés lors des procès :



Lettre de Serge Grossvak, enfant de juifs immigrés, à Madame Alliot-Marie, ministre de la justice "Je l’avoue, je boycotte les marchandises d’Israël" (Paix dans le Monde)

+ Lettres de Jean-Guy Greilsamer, de Liliane Kaczerginski, femme en noir, de Joëlle Marelli. + pétition
samedi 6 mars 2010

Lettre de Serge Grossvak, enfant de juifs immigrés, à Madame Alliot-Marie, ministre de la justice
Je l’avoue, je boycotte les marchandises d’Israël
+ Lettres de Jean-Guy Greilsamer, de Liliane Kaczerginski, femme en noir, de Joëlle Marelli.

Madame la Ministre,

je l’avoue,

Je l’avoue, je boycotte les marchandises d’Israël. Je ne veux pas de ces produits poussés dans le sang et la domination. Ils puent la haine et l’oppression. Je les refuse et je pense à mes parents m’enseignant le martyr nazi. Cette géhenne qui avait dévoré de notre famille. « Plus jamais ça » était la clameur venue du cœur au sortir du malheur. « Plus jamais ça » avaient dit les survivants. Enfant de juifs immigrés, j’avais entendu cette leçon comme un devoir d’humanité, comme un engagement de solidarité, comme une exigence de vie. Je boycotte, aujourd’hui, pour que les petits enfants d’un grand martyr sortent du chemin assassin, pour que l’État d’Israël et son peuple égaré dans un grandissant extrémisme sorte de sa tyrannie.



Tract du Rassemblement unitaire à Aix pour solliciter le retrait des forces françaises d’Afghanistan (Paix dans le Monde)

samedi 20 septembre 2008

Depuis le 10 août et l’embuscade qui a coûté la vie à dix soldats français, personne n’ignore désormais que le président Sarkozy a engagé la France en Afghanistan, sans vote du Parlement, en supplément des troupes de l’OTAN et des forces sous commandement américain, déjà sur place.
Sans qu’il y ait eu le moindre débat, des soldats français sont là-bas depuis 2001. Nicolas Sarkozy a décidé au printemps 2008, en contradiction avec ses promesses de campagne, d’y envoyer 1000 hommes en renfort.
Quels intérêts défendons-nous là-bas ? Que penser de cette guerre ?



Attali et l’économie de guerre par Geneviève Azam, membre du Conseil Scientifique d’Attac (Paix dans le Monde)

dans Politis
jeudi 31 janvier 2008

Au-delà des 316 « décisions » du rapport Attali, déjà largement commentées, ce texte dessine un monde. La commission, formée « d’experts » cooptés, s’apparente davantage à un conseil de guerre, qui, face à l’urgence, se substituerait à la représentation politique en utilisant tous les moyens de propagande pour la mobilisation générale. « Tambour battant » , guerre à la société, guerre au conservatisme, dans ses moindres recoins et détails, chasse aux déserteurs pour gagner la bataille de la croissance. « Plan global, non politique », avec feuille de route pour chaque ministère, proposition d’un projet de loi autorisant le gouvernement à prendre les décisions par ordonnances, calendrier précis et organigramme structuré autour de « pilotes », de « pivots », de « partenaires clés ». L’ennemi est traqué partout avec minutie, de la crèche aux seniors.

Mais nous ne pouvons en rester à la dérision et au sarcasme.



Comprendre le Darfour : Dossier spécial sur le Darfour sur mouvements.info (Paix dans le Monde)

lundi 11 juin 2007

Darfour : de la mobilisation humanitaire à la dérive idéologique

Dossier spécial Darfour sur mouvements.info Massacres de civils, pillages, stratégies de terreur, politiques de déplacement de populations : les violences de masse que subissent les populations du Darfour suscitent l’intérêt de la communauté internationale. Mais, au fil des semaines et de l’essor d’une vaste campagne de communication, erreurs factuelles, contre-sens, contre-vérités, petits mensonges et grandes exagérations s’accumulent, mettant en alerte une opinion publique mal informée sur la réalité du conflit qu’elle pense dénoncer. A travers le récit du conflit du Darfour, celui qu’aiment se raconter intellectuels médiatiques, responsables politiques en campagne électorale et journalistes en quête de légitimité, se fabrique un monde : un univers simpliste de guerre de religion où " les Arabes " tuent "les Noirs " ; où l’islam arbore un visage sanguinaire ; où l’Afrique éperdue de barbarie n’a plus que l’Occident vertueux pour sauver ses âmes ; où les enjeux politiques s’effacent derrière le poids des " civilisations ". A rebours de ces dérives d’interprétation, mouvements.info entreprend un effort de description du conflit nourri par des témoignages de chercheurs et d’acteurs de terrain, qui offre une perspective en bien des points divergente ce qui se dit et s’écrit souvent à propos du Darfour. De notre point de vue, cette clarification des faits s’avère nécessaire à la tenue d’un débat éclairé sur les solutions à envisager pour venir en aide aux populations menacées.
Au sommaire :



COMMENT L’OTAN EN EMPORTE LA VIE OU COMMENT VONT LES AFFAIRES ? : photos et texte de Vincent Lucas sur la manif contre l’Otan (Paix dans le Monde)

mercredi 16 février 2005

voir les photos

Voir les photos en Diaporama(haut débit conseillé)

La manifestation contre le sommet de l’OTAN de Nice le 9 février 2005 a réunis 4000 personnes. Mais les affaires continues...



CONTRE LA GUERRE EN IRAK, (Paix dans le Monde)

samedi 15 mars 2003

CONTRE LA GUERRE EN IRAK,
FAISONS À NOUVEAU ENTENDRE MASSIVEMENT NOTRE VOIX !
Samedi 15 mars 2003
Journée internationale de protestation
contre la guerre
MANIFESTONS A AIX
18 heures - Place du Palais de Justice



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 487491

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Paix dans le Monde   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License