Accueil > Dossiers > Finance > Finance

Finance

titre documents joints

Quels indicateurs de richesse pour demain

27 février 2010
info document : PowerPoint
2 Mo

Diaporama présenté par Isabelle Poncet lors de réunions publiques d’Attac Pays d’Aix et d’Attac Gardanne


Articles de cette rubrique


La nature sociale et politique de la monnaie dévoilée par la crise Par Jean-Marie Harribey, économiste atterré , Esther Jeffers, économiste atterrée et Dominique Plihon, conseil scientifique d’Attac — 6 mai 2020 à 19:44 dans Libération (Finance)

vendredi 8 mai 2020

La création monétaire par les banques centrales est, avec la fiscalité, un des leviers majeurs à la disposition des pouvoirs publics. Mais c’est aussi un tabou, peut-être en passe d’être levé.

Tribune. Les Etats et les banques centrales agissent contre la crise aujourd’hui dans un contexte de forte croissance de l’endettement public, même si des niveaux élevés de celui-ci ne sont pas inédits dans l’histoire et qu’aucune défiance des créanciers ne menace les pays développés qui sont endettés dans leur propre monnaie.



La monnaie au service de la société : Note pour Attac de Jean-Marie Harribey, EstherJeffers, DominiquePlihonMembres du Conseil scientifique d’Attac (Finance)

lundi 4 mai 2020

Résumé
L’objectif de cette note est de montrer le rôle stratégique de la politique monétaire et de la création monétaire par la banque centrale face à la crise du capitalisme mondialisé, dont la pandémie du coronavirus est une conséquence et une manifestation tragiques. La monnaie n’est pas uniquement un instrument économique destiné à favoriser les échanges, c’est aussi et surtout une institution sociale, au service de la société. La politique monétaire doit donc être mobilisée pour que la création monétaire contribue au financement des services publics et de la transition sociale et écologique. Cette conception de la monnaie qui est présentée dans cette note, et qui était considérée comme inacceptable avant la crise, prend tout son sens aujourd’hui...



La justice fiscale plutôt qu’un Téléthon 4 mai 2020 Par ATTAC FRANCE Blog : Attac France dans Médiapart (Finance)

lundi 4 mai 2020

Vous aviez aimé l’appel à dons lancé en mars par Gérald Darmanin pour faire face au coronavirus ? Vous allez adorer le « Téléthon mondial » organisé par Ursula von der Leyen, Emmanuel Macron, Angela Merkel ce lundi 4 mai !



Coronakrach par Frédéric Lordon, 11 mars 2020 dans les blogs du Monde Diplomatique La pompe à phynance (Finance)

vendredi 13 mars 2020

Donc c’est reparti pour un tour ? En réalité, avec la mondialisation financière, on sait bien que le manège ne connaît pas la pause : la convulsion y est de droit et la tranquillité d’intervalle. Depuis belle lurette on voit venir la crise d’après — elle est désormais la crise présente.

Il ne faut cependant pas se tromper quant à sa nature.



Geneviève Azam : « Ce virus illustre la fin d’un monde » dans POLITIS (Finance)

vendredi 13 mars 2020

La crise du coronavirus montre les limites de la mondialisation. Mais selon l’économiste Geneviève Azam, aucune solution ne sera efficace sans une remise en question globale.

Une épidémie aura donc eu plus d’écho que le discours altermondialiste, martelé depuis plusieurs décennies. La mondialisation est enrayée et le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, prône désormais la relocalisation des chaînes de production stratégiques, dont certaines ont été délocalisées il y a seulement quelques années. Selon Geneviève Azam, également militante chez Attac et chroniqueuse pour Politis, ces quelques annonces ne suffisent pas. Si le monde est malade du néolibéralisme, il l’est surtout de son rapport au vivant, trop souvent négligé au profit… du profit.



BNP Paribas financera jusqu’en 2024 un groupe américain spécialisé dans la détention des migrants |27 août| par Mathieu Magnaudeix , Elisa Perrigueur (Finance)

mercredi 28 août 2019

En Europe, BNP Paribas s’enorgueillit d’aider les réfugiés. Aux États-Unis, la première banque française finance pourtant depuis 2003 le groupe GEO, numéro un des prisons privées spécialisé dans la détention des migrants, au cœur de nombreux scandales. Elle a annoncé son désengagement financier… en 2024. [...]



Banque de l’ombre et titrisation, le cynisme des financiers pour les pays pauvres ! 23 octobre par Nicolas Sersiron* (Finance)

mercredi 24 octobre 2018

Voir la BM (Banque mondiale) et le FMI (Fonds monétaire international) favoriser le « shadow banking » [1] et la titrisation [2] - responsables majeurs de la grande crise de 2007-2008 - pour financer le truc invraisemblable qu’on appelle les ODD (Objectifs du développement durable) est insupportable. Une fois de plus il faut le redire les pays dits « développés » ne sont devenus riches et industrialisés que parce qu’ils ont pillé les ressources naturelles, humaines et financières des pays dits en « développement », cela depuis des siècles et plus particulièrement depuis un demi-siècle, justement depuis que le Club de Paris [3] existe. Depuis que la dette illégitime, la corruption et les assassinats des leaders nationalistes ont remplacé les armées coloniales d’occupation. Il fallait amplifier le vol des richesses des pays nouvellement indépendants, pour faire advenir la société de conso-gaspillage et ainsi développer les profits de ses capitaines.



De Trump à Macron : une collusion de plus en plus manifeste entre pouvoirs publics et grands intérêts privés mardi 30 mai 2017, par Aurélie Trouvé, Fréderic Lemaire (Finance)

samedi 17 juin 2017 par Jocelyne

Quel est le point commun entre le nouveau gouvernement Macron et l’administration Trump ? L’hégémonie de ministres et de conseillers issus du secteur privé dans le gouvernement. C’est le cas bien sûr avec Edouard Philippe, ancien d’Areva, mais également de son directeur de cabinet, venu de l’industrie pétrolière et gazière, de celui de la ministre de la Santé, venu du secteur des mutuelles privées, de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, passée chez Dassault et Danone… Sans oublier les autres ministres de droite, comme Bruno Le Maire, partisan de la suppression d’un demi-million de postes de fonctionnaires.



Evasion fiscale et transition écologique : 60 militant ?e ?s font le siège de la BNP Paribas : Communiqué 2 novembre 2016 Attac France, ANV-COP21, Bizi ! et Les Amis de la Terre (Finance)

jeudi 3 novembre 2016

60 militant·e·s ont fait le siège symbolique d’une agence de la BNP Paribas. Ils dénonçaient l’évasion fiscale et appelaient au financement de la transition écologique et sociale. Cette action lance une nouvelle vague de mobilisation visant la BNP Paribas qui s’achèvera par la tenue du procès de l’évasion fiscale le 9 janvier à Dax, en parallèle du premier procès d’un « Faucheur de chaises », Jon Palais.



L’économie est (vraiment) un sport de combat par Thomas Coutot sur son blog à Médiapart 5 sept. 2016 (Finance)

lundi 5 septembre 2016

La boule puante de MM. Cahuc et Zylberberg contre le "négationnisme" des économistes critiques le confirme : le combat idéologique tombe parfois dans le caniveau. Depuis vingt ans pourtant, s’est construit en France une contre-expertise économique crédible qui veut fournir aux dominés des outils pour penser (et résister à) la pseudo-rationalité néolibérale.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 529562

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site Finance   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License