Accueil > Dossiers > GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE > GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE

GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE

Articles de cette rubrique


Mercredi 17 avril 18H45* Réunion du Collectif stoptafta/ceta Aix salon Gardanne (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

vendredi 12 avril 2019

*35 impasse Granet à Aix
Ordre du jour
1-Commerce international,investissements:quels enjeux pour les élections européennes ?
2-Négociations en cours pour un accord avec Trump et les USA
Actions/Macron pour refuser le mandat
3-Campagne STOP- IMPUNITE pour les Multinationales et contre les tribunaux arbitraux (ISDS)



"Négociations commerciales UE-Etats-Unis : Emmanuel Macron prend une décision opportuniste en période électorale" Communiqué de presse de l’Aitec et d’Attac France - 12 avril 2019 (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

vendredi 12 avril 2019

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 11 avril vouloir voter contre l’ouverture de négociations commerciales entre les États-Unis et l’Union européenne, sans s’être donné les moyens de réellement empêcher qu’elles aient lieu. Opportuniste, cette décision cache mal l’inconstance de Paris en la matière : Donald Trump sert à nouveau d’alibi à Emmanuel Macron pour verdir son image à la veille des élections européennes.



« Nous appelons Emmanuel Macron à rejeter toutes négociations commerciales avec Donald Trump » Tribune dans Politis (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 21 mars 2019

Tribune. La reprise des négociations entre l’Europe et les États-unis pour une nouvelle version du Tafta, l’accord de libre-échange transatlantique, est à l’ordre du jour du Conseil européen ces 21 et 22 mars. Dix organisations de la société civile dénoncent les dommages d’une telle politique pour le climat, l’agriculture et l’emploi.



Vote des accords UE-Singapour : « Poursuivons la mobilisation pour mettre fin à l’impunité des multinationales » Communiqué d’Attac France 14 février 2019 (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 14 février 2019

Ce mercredi 13 février, une majorité de députés européens a voté en faveur des accords de commerce et d’investissement UE-Singapour. Après le CETA et le JEFTA, ces accords concernent cette fois un paradis fiscal notoire, peu regardant sur le respect des libertés individuelles et le droit du travail et l’une des principales plaques tournantes commerciale et financière de la zone Pacifique. Négociés dans l’opacité, ils visent à libéraliser et accroître les flux commerciaux et d’investissement sans que les impacts sur le climat, l’environnement, l’emploi et la situation sociale de chacun des pays, ne soient réellement pris en compte.



« Les droits des investisseurs ne doivent pas être mieux protégés que ceux des citoyens ou de la planète » Tribune au Monde Publié le 12 février 2019 (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

mardi 12 février 2019

Dans une tribune au « Monde », 27 associations, syndicats et ONG appellent les députés européens à rejeter un projet d’accord commercial entre l’UE et Singapour, comparable au très contesté CETA.

Publié le 12 février 2019

Tribune. Les eurodéputés doivent se prononcer mercredi 13 février sur un nouveau traité de protection des investissements avec Singapour



"Pourquoi nous nous associons à la marche pour le climat du 8 décembre à Aix-en-Provence ?" Communiqué de presse du Collectif Stop Tafta-Ceta-Accords de libre échange Aix-Salon-Gardanne (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 6 décembre 2018

Le collectif Stop Tafta-Ceta-accords de libre échange s’associera à la marche pour le climat le 8 décembre parce que les Accords de libre-échange sont les ennemis du climat.
Les multinationales et le productivisme sont responsables du dérèglement climatique et les Accords de libre-échange l’accentuent.



JEFTA : un danger pour l’avenir par Jean-Michel Colomb (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

vendredi 16 novembre 2018

Le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Japon, le JEFTA, doit être soumis à la ratification du Parlement européen dans la semaine du 10 décembre. Après avoir négocié le JEFTA dans l’opacité la plus totale, la Commission européenne et les États membres sous emprise des néolibéraux et des lobbys d’affaire ont fait le forcing pour que ce vote de ratification se tienne avant les élections européennes (on rappelle que le CETA avait été refusé par 40 % des eurodéputés et qu’il est loin d’être acquis pour les néolibéraux que le futur Parlement ratifiera ce genre de traité).



Tribune : "Refusons l’accord commercial avec le Japon Jefta" dans POLITIS (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

mercredi 24 octobre 2018

TRIBUNE d’Isabelle Thomas, Guillaume Balas et Édouard Martin (Génération-s), Maria Arena (Parti socialiste belge) dans Politis
La Commission européenne reste addict au libre-échange et à ses promesses dépassées de nouveaux points de croissance. Avec le Jefta, nouveau venu dans l’univers de ces accords de libre-échange après le TTIP et le Ceta, elle frappe un grand coup



Tribune du Monde |02.10.2018| « Les accords de libre-échange hypothèquent les chances de réguler efficacement la finance » (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

jeudi 4 octobre 2018

Les traités de commerce entre l’Union européenne et le Canada ou le Japon auront pour effet, en favorisant les échanges financiers, d’accroître l’instabilité du système, alerte un collectif de vingt et un économistes dans une tribune au « Monde ».
Tribune. La crise financière mondiale de 2007-2008 avait crûment rappelé la nécessité d’une réglementation plus stricte pour remettre la finance au service de l’économie et de la société. Dix ans après, la politique commerciale européenne met en danger les progrès réalisés en la matière et hypothèque les chances de réguler efficacement la finance à l’avenir. De ce fait, elle introduit de nouveaux risques d’instabilité au sein du système financier.



[Communiqué de presse] - CETA : un an d’application provisoire : un faux-pas climatique et une aberration pour l’agriculture |vendredi 21 septembre 2018] par le Collecti Stop Tafta (GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE)

lundi 24 septembre 2018

Le traité CETA de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada est entré en application provisoire il y a un an et la France, comme d’autres pays européens, doit encore le ratifier au sein du Parlement sans qu’aucune date ne soit encore prévue. Le collectif Stop TAFTA-CETA pointe les premières conséquences néfastes de cette application. Après la démission de Nicolas Hulot, un nouveau faux-pas des politiques environnementale et agricole du gouvernement se confirme. Il n’y a pas d’évaluation correcte des émissions de CO2, ne serait-ce que celles induites par l’augmentation du transport maritime et aérien comme déjà dénoncées par le rapport Schubert [1] et notre rapport toujours d’actualité [2]. Voilà un très mauvais signe donné au climat.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 495371

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License