Loi sur la sécurité globale... la liberté mise à mal

mercredi 4 novembre 2020
par  Attac Vichy
popularité : 27%

Ce mercredi 4 novembre, nos députés débattent en urgence d’une proposition de loi sur la sécurité globale déposée par les députés de la majorité LREM...

Comme l’explique la quadrature du net dans un texte intitulé « Loi sécurité globale : surveillance généralisée des manifestations », son article 21 veut déréguler l’utilisation des caméras mobiles portées par les forces de l’ordre. Son article 22 veut légaliser la surveillance par drone. Son article 24 veut interdire au public de diffuser l’image de policiers."

Pour l’association Acrimed cet article 24 qui vise à interdire la diffusion publique d’images ou de vidéos de policiers ou de gendarmes en exercice est une atteinte littérale à la liberté de la presse.
La loi de 1881 qui garantit cette dernière sera d’ailleurs modifiée en conséquence.

La Fédération européenne des journalistes, réunie en assemblée générale, a demandé au gouvernement et au Parlement français de retirer ce projet de modification d’une des plus anciennes lois sur la liberté de la presse d’Europe et de prendre en compte l’impérieuse nécessité pour une démocratie digne de ce nom d’assurer que l’action de ses forces de l’ordre pour la sécurité de tous les citoyens, respecte les lois de la République, ainsi qu’il est tout aussi nécessaire de permettre à tous les journalistes d’exercer pleinement le droit d’informer, qui passe par l’observation et l’évaluation et de l’action de ces forces de l’ordre, afin d’éviter toute impunité... et de conclure « Le droit des citoyens à être informés ne peut s’affranchir de la possibilité que les journalistes filment et diffusent l’action des forces de l’ordre. »

La fille de Cédric Chouviat décédé à 42 ans lors de son arrestation à Paris par la police le 3 janvier 2020 dénonce aussi ce projet de loi (d’autres témoignages à voir à la fin de cet article).

Sans ces vidéos, l’affaire Benalla et la violence policière exercée contre notre camarade Geneviève Legay n’auraient pas pu être non plus portées au grand jour.

Les député-e-s LREM annoncent de leur côté une intox ....

et d’affirmer que le texte ne parle pas de floutage mais de punir « la diffusion des images quand elles cherchent à porter atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’un policier ».

Mais qui va définir l’atteinte à l’intégrité physique ou psychique d’un policier ?

Une minute de silence de plus pour la liberté d’expression ? Sans doute davantage ...
Un vrai floutage de gueule !


Pourquoi Geneviève Legay victime de violence policière s’oppose à cette loi ?
Pourquoi Mélanie N’Goye Gaham victime de violence policière est contre cette loi ?
Pourquoi Farid El Yami frère de Wissam est contre cette loi ?

Pourquoi les avocates Chloé Chalot et Claire Dujardin sont contre cette loi ?


La Défenseure des droits, Claire Hédon, considère que cette proposition de loi soulève des risques considérables d’atteinte à plusieurs droits fondamentaux, notamment au droit à la vie privée et à la liberté d’information (en savoir plus)


Navigation

Articles de la rubrique