Personnels ONF , la lutte continue.

mercredi 10 juillet 2019
par  Attac Vichy
popularité : 10%

Les personnels de l’ONF restent mobilisés.

Pas moins de quatre ministres ont signé un communiqué de presse intitulé "Pistes d’évolution de l’Office national des forêts (ONF)" ce 27 juin 2019

Pistes d’évolution pour l’ONF - CP des ministres

Après ces premières annonces interministérielles sur l’avenir de l’ONF, et en l’absence de la publication des rapports à l’origine de cette communication, la vigilance reste maximale pour des personnels tellement échaudés par les reformes successives...

L’intersyndicale a publié à son tour un communiqué de presse :

Communication intersyndicale ONF

Manifestation intersyndicale devant le siège de l'ONF en 2015
En voici le contenu :

La Direction Générale a adressé jeudi à tous les personnels dotés d’une messagerie, le communiqué de presse interministériel du 27 juin.
Le communiqué explique que « l’Etat engagera, dans les prochaines semaines, la mise en oeuvre des recommandations du rapport » de la mission interministérielle...
Le problème est que ce rapport n’ayant pas été rendu public, son contenu exact reste inconnu.
Il nous a été affirmé lors du Conseil d’Administration de jeudi dernier que le rapport devrait être mis en ligne cette semaine. Nous verrons.

Que peut-on apprendre dans ce communiqué de presse ?

- « L’Etat entend conserver l’unité de gestion des forêts publiques, domaniales et communales, par un opérateur unique, l’ONF » : la proposition de la FNCOFOR pour que les communes puissent choisir un gestionnaire autre que l’ONF et la recommandation de la DG du Trésor pour que la gestion communale puisse être ouverte à des prestataires privés n’ont pas été retenues. Les personnels et leurs représentants ainsi que les acteurs soutenant le Régime Forestier (communes forestières, élus, associations...) ont obtenu gain de cause. C’était tout sauf acquis d’avance.

- L’ONF conserverait, selon ce communiqué, son statut d’EPIC. L’intersyndicale note que la mention « EPIC dérogatoire » n’est pas utilisée : l’ONF pourra-t-il continuer de recruter des fonctionnaires pour ses missions ? Réponse à venir.

- « La continuité des activités concurrentielles de travaux et de services sera assurée dans le cadre d’une filiale » : Sans éléments concrets sur cette filiale, ce projet de filialisation soulève de nombreuses inquiétudes : comment séparer les activités concurrentielles et régaliennes lorsqu’elles se nourrissent l’une de l’autre (DFCI, RTM...) ? N’y a-t-il pas là à terme un risque de plan social massif ? Un risque pour le maintien de la technicité et le niveau d’expertise de l’établissement ? Il est probable que cette filialisation se ferait au détriment des collègues qui réalisent ces activités concurrentielles, et menacerait le maintien de ces activités, majoritairement sylvicoles, dans les forêts publiques.

- « Un plan de transformation sera engagé sur 5 ans afin d’améliorer la performance de
l’Etablissement... » : transformation en quoi ? Le rapport à venir devrait préciser ce point. Mais vu ce qu’on connait depuis de longues années, on peut légitimement s’inquiéter.

- « Une meilleure adéquation des emplois aux missions » : On connait bien aussi cette formulation à l’ONF. Ca parle toujours de suppressions de postes, de dé-fonctionnarisation de l’emploi, de réorganisations incessantes, de souffrance au travail et de baisse de qualité du service public rendu...

Et puis ce communiqué ne répond pas à l’urgence à savoir la situation économique de l’Office. Traitement de l’endettement de l’ONF ? Arbitrage CAS pensions ? Financement des services environnementaux ? Niveau du versement compensateur ? Aucune annonce. RIEN.

C’est pourtant cette situation qui a conduit tous les acteurs à reconnaitre que le modèle économique de l’ONF n’était plus viable. C’est pourtant cette situation qui a conduit le gouvernement à diligenter une mission interministérielle.

Nous verrons ce que le rapport en dira mais à ce stade l’absence d’annonce et les quelques pistes avancées ne présagent rien de bon.

Faudra-t-il attendre la préparation du prochain contrat de l’ONF, évoqué par le communiqué, pour connaître les véritables arbitrages gouvernementaux ?

Dans l’attente, l’intersyndicale appelle tous les personnels à poursuivre et à amplifier les actions notamment emploi et délibérations des communes. Une information suivra à ce sujet.

POUR LA FORET PUBLIQUE, POUR SON SERVICE PUBLIC ET POUR NOUS TOUS.


Forêt et mélèzes dans la région d’Embrun

Lire aussi le Manifeste de Tronçais : pour la forêt française, notre bien commun issu de la formidable mobilisation qui s’est tenue à Tronçais en octobre 2018


Brèves

23 décembre 2019 - Retraites : l’arnaque à 72 milliards qu’aucun média n’a vue

Sur le site d’Osons causer une petite vidéo explicative ... où l’on explique que la réforme des (...)

22 décembre 2019 - Arthur, 23 ans : « Des policiers m’ont cassé la gueule, littéralement »

Arthur , 23 ans, a perdu neuf dents après avoir été passé à tabac par des policiers, ce mardi 10 (...)

16 décembre 2019 - Comment Macron prépare la fin de la répartition

Retraites : les compagnies d’assurance en embuscade où comment le patron de BlackRock a des lois (...)

11 décembre 2019 - Avec la réforme, les retraites de demain ne seront pas suffisantes pour maintenir son niveau de vie

A lire sur le site d’informations Bastamag, l’interview de Michaël Zemmour, maître de conférences (...)

23 octobre 2019 - Le déficit de la Sécurité sociale, un mensonge d’Etat

La Sécurité sociale est en réalité en excédent de 11,7 milliards d’euros.
Quand on veut tuer son (...)

22 février 2019 - Le capitalisme vert utilise Greta Thunberg

6 février 2019 - [Infographie] Interdiction des long-courriers, couvre-feu thermique, quotas sur le café… les mesures extrêmes pour rester sous 1,5°C

Au Nord, les États-Unis meurent littéralement de froid tandis qu’au Sud, les Australiens (...)

21 janvier 2019 - Le monde croule sous les SUV. Pourquoi c’est un problème et pourquoi ça risque de durer

21 janvier 2019 - Départ du directeur de l’ONF, l’avenir des forêts publiques en question

Le départ surprise du directeur général de l’ONF, annoncé jeudi 17 janvier 2019, intervient sur fond (...)